Le traitement médicale

Les attelles

En premier lieu, il convient quand c’est possible de traiter la cause ou de supprimer les facteurs favorisants.

Lorsque l’atteinte est modérée, le traitement médical est souvent suffisant.

On propose en première intention l’association du port d’une attelle de poignet et la réalisation d’infiltration.

Les attelles (orthèse de poignet) portées la nuit pendant un mois et de manière permanente au cours des crises, elles permettent une amélioration significative des douleurs, et des fourmillements.

 

Les infiltrations

 

La réalisation d’une infiltration au cabinet sous repère clinique ou sous contrôle échographique est généralement prescrite.

L’infiltration sous contrôle échographique est quasiment indolore. Les repères de l’imagerie permettent de guider une micro-aiguille au sein du canal carpien et d’injecter en quelques secondes un anti-inflammatoire à base de cortisone. Les symptômes diminuent en général dans les jours qui suivent mais l’effet peut n’être que temporaire nécessitant alors la réalisation d’une nouvelle infiltration.

En cas d’échec de l’infiltration ou de la diminution progressive de l’intervalle de rémission, voire d’une aggravation rapide des symptômes, un traitement chirurgical est proposé. En cas de forme sévère ou d’aggravation rapide, dans certains contextes où les infiltrations sont prohibées, un traitement chirurgical est préconisé d’emblée.

Si l’électromyogramme montre une atteinte sensitive et motrice sévère et a fortiori lorsque les infiltrations sont inefficaces, l’intervention s’impose également en première intention.