Chirurgie du canal carpien, les techniques classiques

Technique 1 – Chirurgie du canal carpien

« à ciel ouvert »

Il existe deux type de chirurgie du canal carpien, dont le but est le même: sectionner le ligament annulaire antérieur du carpe qui comprime le nerf médian, la cause principale du syndrome.

Avec la première technique, dite “à ciel ouvert”, le chirurgien incise la paume de la main sur 3 ou 4 centimètres pour accéder au ligament.

S’il existe une inflammation des tissus autour des tendons, une ténosynovite, cet abord permet en étant un peu élargi de « nettoyer » les tendons et d’empêcher leur fragilisation.

L’inconvénient: une séquelle cicatricielle.

L’avantage: le chirurgien a une vision de l’ensemble des éléments anatomiques qui constituent le canal.

Technique 2

« par voie endoscopique »

La seconde technique de chirurgie du canal carpien est pratiquée par voie endoscopique: l’incision est plus petite, de 1,5 à 2 centimètres. Le chirurgien introduit une minicaméra et ses instruments au niveau du pli du poignet pour accéder à l’intérieur du canal et sectionner le ligament.

Inconvénient: la vision de l’opérateur est limitée au champ de l’optique de la caméra. L’avantage: la cicatrice est plus petite. Avec ces deux méthodes, les symptômes sensitifs disparaissent dans la majorité des cas. La récupération de la motricité est plus lente, dépendante de la sévérité de la compression du nerf.

L’avantage: Pas de grosse cicatrice dans la paume de la main et une reprise d’activité plus rapide.